Qu’en-est-il de l’avocat en droit social ?

Les avocats en droit social sont classés parmi les avocats dits civilistes. Ils ont pour principale mission de gérer les conflits entre des particuliers. Ces altercations sont souvent le résultat d’un non-respect d’une certaine catégorie d’obligations réciproques. Le droit social est généralement associé au droit du travail, mais peut également être imputé à d’autres domaines.

Les généralités sur la profession

L’avocat en droit social est un expert du droit membre du barreau et spécialisé dans la gestion des litiges entre salariés et employeurs. Son expertise est à l’issue de nombreuses années d’expérience, avec à l’appui des diplômes certifiés. Ce professionnel peut travailler en tant qu’associé dans un cabinet, pour ensuite devenir un collaborateur à terme. Ce dernier a la possibilité d’œuvrer pour le compte d’une entreprise ou de salariés. Il peut proposer directement ses services auprès d’une société, dans le département juridique par exemple. Ce sont en particulier les entreprises de grande envergure qui disposent d’une telle branche au sein de leur organisation. Ce cas exige que celui-ci travaille uniquement pour une enseigne, qui sera sa seule cliente. Pour en savoir plus sur ce métier passionnant, vous êtes invités à vous rendre sur la plateforme dédiée : avocatsdroit.com/. Afin de profiter des services d’un tel professionnel, il est possible de se rendre sur des sites spécialisés ou consulter les annuaires en ligne.

Les missions et rôles liés à ce métier

Étant adroit dans une branche spécifique de la législation du travail, ce professionnel intervient dans plusieurs domaines. Il joue un rôle de conseiller pour ses clients concernant des interrogations en rapport avec leur liberté et devoir au travail. Celui-ci peut également prendre en charge la rédaction d’un contrat de travail lié à un licenciement, tout en rappelant à ses clients leurs obligations légales afin de mettre en œuvre les méthodes utiles pour que ces derniers soient en règle. Cet expert a aussi pour mission de défendre les intérêts de ceux qui font appel à ses services : salarié ou employeur. Il représente et accompagne son client dans toutes les démarches lors d’un procès (qui est le plus souvent en lien avec la rupture d’un contrat). Par ailleurs, cet avocat tient un rôle de conciliateur, c’est-à-dire qu’il fait en sorte de trouver une solution pour rapprocher les parties afin de régler un conflit à l’amiable. Il s’agit d’un point essentiel  pour éviter d’entamer des procédures encore plus complexes. Dans le cas où la profession est intégrée directement à l’entreprise, ce dernier peut être amené à élaborer divers types de contrats pour la société.

Le domaine de compétences de ce professionnel

En France et dans d’autres pays européens, ce métier est réglementé. L’avocat en droit social représente officiellement un salarié ou un employeur dans le cadre d’une discorde devant le Conseil des Prud’hommes. Les requêtes peuvent porter sur plusieurs types de conflits, le plus fréquent reste la contestation d’un licenciement. La procédure juridique en cours peut être engagée à l’encontre des raisons du renvoi, mais également pour nier les conséquences notamment les différentes indemnités. En raison de son expertise dans ce secteur, ce spécialiste gère exclusivement des affaires en rapport direct avec le droit du travail et social, autrement dit, les différents litiges en entreprises. Le fait d’être représenté par un avocat aux Prud’hommes est optionnel. En effet, si l’une des parties fait le choix de recourir à ses services, libre à elle, mais elle n’y est pas obligée. Par contre, devant la Cour d’appel, la présence de cet expert est exigée. Dans la plupart du temps, la majorité des affaires qui doivent être présentées devant la Cour d’appel sont traitées d’une manière totale ou partielle.

Les types de conflits qu’il maîtrise

Dans un premier temps, cet expert chevronné a la possibilité de travailler sur des dossiers non conflictuels comme la rédaction de contrats de travail, d’œuvrer en tant que consultant juridique ou conseiller. Lors de situation contentieuse, cette profession dédiée peut administrer plusieurs types de litiges entre salariés et employeurs. Le licenciement est par exemple le cas le plus fréquent où ce juriste représente un employé devant les tribunaux dans le cadre d’une rupture non désirée du contrat de travail. Il est habile pour gérer toutes les catégories de licenciements : faute grave, faute simple, faute lourde ou lorsque la résiliation d’un contrat est mal définie ou sans raison réelle. La rémunération, un sujet sensible en entreprise, est également un domaine où il excelle en tant que conseiller pour l’employeur ou le salarié : les primes, les taxes et ainsi de suite. Bien entendu, la discrimination entre aussi parmi ses compétences quelle que soit sa forme, il peut être amené à résoudre ce genre de problèmes au sein d’une société. Les accidents de travail et les harcèlements moraux ou physiques sont également des sujets très abordés qui suscitent souvent l’intervention d’un avocat en droit social.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *