Avocat pour défendre le montant de la pension alimentaire

Avocat

Dans le cadre d’une procédure de divorce, l’assistance d’un avocat en droit de la famille est fortement recommandée. En effet, en plus de réaliser toutes les démarches nécessaires pour la séparation du couple, ce dernier assure également la demande de pension alimentaire et la négociation du montant de cette dernière.

 Qu’est-ce qu’une pension alimentaire ?

La pension alimentaire est une somme destinée à pourvoir aux besoins des enfants et à leur éducation puisque les parents doivent nourrir, éduquer et entretenir ses enfants. Elle peut être demandée par l’un des parents qui a obtenu le droit de garde à la suite d’un divorce.

En général, le montant de cette pension est fixé en fonction du salaire du parent destiné à la verser, des conditions de droit de visite et du nombre d’enfants à charge. Dans la plupart des cas, elle est fixée par le Juge aux Affaires Familiales suite à l’analyse de la situation familiale, mais dans certains cas, elle nécessite une négociation.

En quoi consiste l’intervention de l’avocat ?

Dans certains cas, lorsqu’un des conjoints est conscient du divorce imminent, il arrive qu’il cache ou dissimule ses avoirs afin de réduire le montant de la pension alimentaire à verser à son ex-époux. Dans ce cas, l’avocat devra établir la véracité sur les revenus de l’autre et négocier un montant plus élevé ou plus adéquat pour la pension alimentaire.

Le professionnel à contacter dans ce cas est l’avocat en droit de la famille, mais vous pouvez également faire appel à un avocat qui est spécialisé dans la pension alimentaire. Par ailleurs, l’assistance de ce dernier est nécessaire aussi bien pour le parent ayant le droit de garde que le parent obligé de verses la somme.

Les contentieux autour de la pension alimentaire

Une fois le divorce prononcé et le montant de la pension alimentaire fixé, l’ex-époux en charge des enfants peut également demander une revalorisation du montant. C’est d’ailleurs l’un des principaux litiges relatifs à ce domaine. Cette démarche peut être entamée dans le cas où le parent versant la somme voit une diminution de son revenu (retraite ou perte d’emploi), une augmentation des ressources (salaire) ou une augmentation du cout de l’éducation.

L’un des cas les plus courants qui nécessitent l’intervention d’un avocat spécialisé c’est également le non-versement de la pension alimentaire. Dans ce cas, la saisine du Juge aux Affaires Familiales sera nécessaire afin d’obliger l’un des parents à payer la somme prévue.